Quels sont les frais à prévoir lors du lancement d’une entreprise de commerce électronique

03 fév. 2020

D’ici 2021, le chiffre d’affaires total du commerce électronique à travers le monde est estimé à 4 500 milliards de dollars, chiffre astronomique qui a quadruplé au cours des six dernières années.

 

Cependant, lancer sa propre entreprise de commerce électronique peut être une expérience décourageante. Si vous n’y prenez pas garde, les coûts peuvent monter en flèche lors de la mise en place de votre boutique en ligne.

 

Commençons par les coûts INÉVITABLES

 

Si vous vous engagez dans le commerce électronique, vous aurez besoin de quatre choses  : un nom de domaine, un hébergement, des stocks et un système de traitement des paiements.

 

La principale ressource de votre jeune entreprise sera votre site Web. En fonction de ce que vous en attendez, sa rapidité et sa convivialité détermineront le prix à payer. Malheureusement, il n’y a pas de raccourcis à ce niveau. La qualité de votre site dépend de la somme que vous êtes prêts à y consacrer.

 

Les sites créés par des professionnels peuvent coûter entre 4 000 et 10 000 dollars. Fort heureusement, il existe aussi des solutions moins onéreuses.

 

Nom de domaine

 

Le nom de domaine, qui est l’URL de votre site, vous coûtera entre 1 et 20 dollars par an et vous pouvez vous en procurer à moindre coût en recourant à des sites tels que GoDaddy ou Cheap Domains. Si possible, optez pour un domaine « .com », car bien qu’il coûte un peu plus cher, les internautes le préfèrent toujours comme URL par défaut lors de leurs recherches en ligne.

 

Hébergement

 

Parlons maintenant de l’hébergement. Attendez-vous à ce qu’il vous coûte entre 5 et 500 dollars par mois. C’est ici que la qualité de votre site dépend du montant que vous décidez d’y consacrer. Vous avez besoin d’un hébergement, sans lequel votre site ne sera pas en ligne, les internautes ne pourront pas le voir et vous ne vendrez pas.

Il existe cependant deux types d’hébergement: l’hébergement partagé et l’hébergement privé. Il s’agit d’un choix au cas par cas, en fonction de la taille de votre entreprise de commerce électronique et de vos objectifs. L’hébergement partagé est moins cher dans la mesure où vous partagez le même serveur que d’autres entreprises/personnes et permet jusqu’à 100 000 visites de votre site par mois.

 

Si votre site est appelé à recevoir davantage de visites, vous devez vous tourner vers l’hébergement privé pour une garantie de performance. Le seul inconvénient de l’hébergement privé est qu’il coûte beaucoup plus cher, à partir de 200 dollars par mois environ. Toutefois, un site rapide est plus à même de faire bonne impression aux clients et de favoriser le retour des visiteurs/acheteurs, de sorte qu’il puisse s’autofinancer.

 

Une autre solution consiste à travailler avec une plus grande plateforme de commerce électronique, comme Shopify (29 dollars par mois) ou BigCommerce (29,95 dollars par mois), dans la mesure où ils disposent de leur propre service d’hébergement.

 

Si vous cherchez à faire des économies, recourez à un tiers pour vendre vos produits, car vous n’aurez pas besoin du nom de domaine ou du service d’hébergement. Mais vous perdrez un pourcentage de toutes vos ventes en frais versés à ce tiers, qui peut être Amazon ou eBay.

 

Stocks

 

Ils représenteront le coût initial le plus important pour votre entreprise en phase de démarrage, car vous ne pouvez pas vendre si vous ne disposez pas de stock.

 

Pensez à la méthode « drop shipping » qui réduit les coûts d’entreposage et de stockage. En effet, lorsqu’un client vous achète un produit, vous envoyez la commande correspondante à votre fournisseur, qui expédie ou le produit ou l’envoie par la poste à l’acheteur comme s’il venait de vous. C’est un excellent moyen de vendre sans avoir à supporter de gros frais généraux.

 

L’expédition directe par le fournisseur présente cependant un inconvénient. Vous ne disposez pas d’élément de contrôle primaire. Par conséquent, vous ne pouvez choisir ni le conditionnement du produit ni les touches personnalisées qui peuvent lui ajouter une bonne dose de convivialité. Par ailleurs, vous êtes à la merci de votre fournisseur. Par conséquent, s’il est en rupture de stock, vous aussi mais les clients se plaindront auprès de vous.

 

Comme nous l’avons brièvement mentionné, l’autre solution consiste à constituer votre propre stock en le contrôlant totalement, ainsi que la personnalisation et l’expédition - mais cette démarche a un coût. Une bonne règle empirique en matière de stocks consiste à investir 100 dollars dans un fournisseur s’il se trouve dans votre pays, et 1 000 dollars s’il est à l’étranger. Vérifiez les montants minimaux de commande, le délai de traitement d’une commande et le délai de livraison.

 

Se faire payer

 

Vous avez obtenu l’URL de votre site, il est en ligne grâce à un service d’hébergement, vous disposez d’un stock et maintenant vous devez trouver le moyen de vous faire payer.

 

Cette opération a un coût, dans la mesure où tous les processeurs de paiement, y compris PayPal et Shopify, vous imposeront des frais de transaction d’environ 2 à 3 % et des frais supplémentaires pour les conversions de devises et les paiements à l’étranger.

 

Gardez par conséquent ces dépenses à l’esprit lorsque vous fixez vos prix, sinon vous constaterez que vos marges sont différentes de celles que vous aviez initialement prévues.

 

Des frais supplémentaires ?

 

Ces frais doivent être considérés comme des dépenses de luxe. Vous pouvez faire appel à un concepteur de site web pour vous créer un site sophistiqué. Mais cette opération vous coûtera entre 300 et 3 000 dollars. La création d’un logo coûte entre 30 et 300 dollars, et celui d’un thème de site varie entre 50 et 200 dollars.

 

Si vous n’êtes pas un as de la finance, vous pouvez obtenir des conseils professionnels auprès d’un conseiller fiscal ou de LegalZoom (300 dollars) ou d’un avocat d’affaires (500 à 800 dollars).

 

Enfin, le marketing. Vous pouvez le faire gratuitement vous-même sur Instagram et Facebook, ou à un coût légèrement plus élevé en faisant votre propre marketing de médias sociaux et des publicités payantes. Vous pouvez à défaut, solliciter les services d’un expert et les coûts pourraient se chiffrer en milliers de dollars.


Autres communications